Notre patrimoine d’hier à aujourd’hui Imprimer

La création de Tracadie


Le nom Tracadie dérive du mot micmac Telagadik qui désigne, dans le vocabulaire de cette langue amérindienne, un lieu de campement. En effet, le site actuel de Tracadie fut utilisé par les indigènes micmacs comme refuge lors de leurs expéditions de chasse et de pêche. En raison des syllabes peu familières et des difficultés de prononciation pour l'homme blanc, le mot Telgadik dut subir une transformation avant d'aboutir à sa forme présente. La date retenue pour la fondation de Tracadie est 1785.

Ce n'est qu'en 1966, que Tracadie devient municipalité avec le Dr Victor LeBlanc comme premier maire. Au début des années 1970, la région de Tracadie obtenait un siège à l'Assemblée législative du Nouveau-Brunswick grâce aux réformes du gouvernement L.J. Robichaud.

Le 1er janvier 1992, la Ville de Tracadie-Sheila voit officiellement le jour. Comme son nom l'indique, cette nouvelle ville est en fait un amalgame de l'ancienne ville de Tracadie et de l'ancien village de Sheila. Raymond A. Losier (ancien maire de Tracadie) en fut le premier maire et Allan Sonier (ancien maire de Sheila), le maire adjoint jusqu'au mois de mai 1992. Lors de la première élection officielle du conseil municipal de la nouvelle ville de Tracadie-Sheila, M. André Morais fut élu maire. En plus du fusionnement des deux municipalités, la nouvelle entité engloba également un secteur non incorporé au nord de la ville qui se situait dans la paroisse civile de Saumarez. Au total, la nouvelle ville de Tracadie-Sheila comptait, lors de sa création, environ 4200 habitants.

Le 2 décembre 2013, les citoyens ont voté en faveur du regroupement de 18 DSL pour former la nouvelle municipalité de Tracadie. Ces DSL sont divisés en huit quartiers : Quartier 1 : Inkerman-Sud (Six Roads), Inkerman-Centre (Four Roads) et Sainte-Rose. Quartier 2 : Pont Landry, Gauvreau et Petit Tracadie. Quartier 3 : Benoit, St-Pons, Rivière-à-la-Truite, Saumarez, Saint Irénée et Alderwood. Quartier 4 : Haut-Sheila, Leech, Pont LaFrance et Pointe-à-Tom. Quartier 5 : Rivière-du-Portage, Tracadie Beach, Val-Comeau et Pointe-des-Robichaud. Quartier 6 : Haut-Rivière-du-Portage, Brantville et Tabusintac. Quartier 7 : Ville de Tracadie-Sheila (secteur Tracadie). Quartier 8 : Ville de Tracadie-Sheila (secteur Sheila).

En mai 2014, Monsieur Aldéoda Losier devint le premier maire élu de cette nouvelle municipalité. Depuis le 1er juillet 2014, l'entité a changé une nouvelle fois et la municipalité est devenue la première municipalité régionale du Nouveau-Brunswick et compte environ 16000 habitants.

La ville de Tracadie est considérée comme le centre des services de la Péninsule acadienne.

Source : Musée Historique de Tracadie 

 
Home Patrimoine Un peu d'histoire...