Lieux patrimoniaux de Tracadie - Anciennes maisons Imprimer

Maison Donald Landry

(8767, route 150 à Losier Settlement)

Construite vers les années 1900, cette résidence fut d’abord habitée par la Famille Battah (des libanais) qui était commerçant du temps des Robbins. Cette résidence fut ensuite utilisée comme magasin général par la famille Losier.  De nos jours, cette résidence appartient à Donald Landry (descendant de la famille Losier).

 

Maison Arseneau

(3459, rue Albert)
La maison Arseneau est un bon exemple d'architecture de style simple de « Four Square » datant du début du 20e siècle à Tracadie-Sheila. Elle fut construite en 1916 par Euchariste Arseneau, qui y habita pendant plusieurs années. En fait, Arseneau se bâtit à côté de son ancienne maison encore debout aujourd'hui. La maison témoigne de son ancienneté par plusieurs éléments originaux de l'époque.

Maison Albertine Basque

(502, rue Georges Ouest)
La maison construite en 1890 est un bel exemple d'architecture résidentielle d'inspiration coloniale commune à l'époque, avec sa grande superficie et son toit en croupe. C'est toutefois à l'intérieur de la maison que l'on reconnait sa grande valeur patrimoniale représentée par son ameublement et son décor de l'époque. La plupart de la collection des meubles sont originaux, même s'ils ont été retapés.

Maison du Docteur Bourgeois

(3572, rue Principale)
Construite en 1938, la maison du Dr. Bourgeois est une résidence du style « Four Square » avec des détails inspirés du style colonial. Surnommé le docteur des pauvres, Ulysse-J. Bourgeois pratiqua la médecine à l'hôpital et à son cabinet situé dans sa maison en plus de faire des visites à domicile de 1930 jusqu'à sa mort, en 1970. Il consacra également son temps à trois passions : l'histoire, la généalogie et l'écriture.

Maison W-A. Losier

(3668, rue Principale)
Cette résidence est plus basse que le niveau de la route qui a été surélevée à plusieurs reprises, ce qui témoigne de l'ancienneté du bâtiment. La maison W.-A. Losier, construite en 1922, a été la première de la région de Tracadie dans laquelle des fils électriques ont été passés. Cette maison est également reconnue pour son association avec son premier propriétaire, William Arthur Losier, qui a notamment occupé les postes de député provincial et surintendant des écoles pour le comté de Gloucester. L'école polyvalente de Tracadie-Sheila a pris son nom pour honorer le temps qu'il a consacré à l'avancement de l'éducation dans le comté.

Maison du Docteur Smith

(3708, rue Principale)
Le docteur Alfred Corbett Smith a été le premier médecin résidant à Tracadie et occupa le poste de surintendant médical du lazaret de 1865 jusqu'à sa mort en 1909. À son arrivée dans la région, il était le seul médecin dans un rayon de 50 milles. La maison du Dr Smith, construite en 1832, est reconnue comme étant le plus vieux bâtiment situé dans le secteur de l'ancienne ville de Tracadie.

Maison Denis Ouellet

(4239, rue Principale)
La maison Denis Ouellet construite en 1896 pour Anthony Wade est reconnue pour être un bon exemple d'une interprétation vernaculaire classique d'architecture résidentielle du style « Queen Anne Shingle ». Les caractéristiques qui ont été conservées à travers les années, confèrent une beauté et un caractère distinctif à la maison. La maison se situe parmi des arbres matures, incluant des pommiers, datant de la construction de la maison.

Maison Alcide Ferguson

(4246, rue Principale)
Cette maison fait partie des plus anciennes résidences du secteur de Sheila à Tracadie-Sheila. La proximité de la rue avec la maison est une caractéristique de la planification urbaine du début du XXe siècle. James Johnson, qui a donné son nom à la localité de « Johnson’s Bridge » à Sheila fit construire cette maison par Alexandre Sonier et son fils Damien vers 1900. Malgré quelques rénovations apportées au cours des années, la valeur architecturale de la maison est restée intacte.

Maison Edmund Roussel

(4251, rue Principale)
La courte distance qui la sépare de la rue, une caractéristique de la planification urbaine du début du XXe siècle, témoigne de l'ancienneté de cette maison, construite vers 1900. Edmund Roussel a fait une contribution significative au développement économique de la région de Tracadie-Sheila. Il a été propriétaire d'un magasin général, appelé le « Magasin du corner » par ses habitants.