Un élu-un artiste quatre ans plus tard Imprimer

Les Laboratoires artistiques de développement local, un élu-un artiste sont nés en 2007, à la suite d’une conférence prononcée lors du colloque Les Arts et la Ville. Ce projet permettait de croiser le regard politique d’un élu et la vision créatrice d’un artiste sur des problématiques de développement local.

Les Arts et la Ville et l’Association acadienne des artistes professionnel.le.s du Nouveau-Brunswick (AAAPNB) se sont alors associés afin de réaliser les premiers laboratoires artistiques au Canada. Pour favoriser les échanges de points de vue et enrichir les rencontres, il a été choisi de croiser non seulement les visions politique et artistique, mais également celles de l’Acadie et du Québec.

L’organisation d’un laboratoire artistique consiste à orchestrer les conditions d’une lecture originale d’une municipalité, sous la forme d’une balade d’une journée entre un élu et un artiste, autour d'une problématique vécue par la municipalité hôtesse : transformation des paysages, manque d’espace public, isolement social et spatial, dévitalisation, etc. Durant le parcours, l’élu et l’artiste, équipés d’un carnet de bord et d’un appareil photo numérique, prennent des notes, des clichés et échafaudent des hypothèses.

Un laboratoire artistique est avant tout un espace d’idéation et d’échanges. L’originalité de la démarche se trouve dans le croisement de visions qui d’ordinaire se rencontrent peu ou pas. Au terme de l’expérience, la population locale est conviée à réagir, à formuler des constats, des impressions et des idées, lors d’une rencontre publique qui se veut conviviale et la plus ouverte possible.

À l’automne 2011, la réalisation de trois nouveaux laboratoires artistiques a permis à autant d’élus et d’artistes de penser la ville autrement. À Tracadie-Sheila, le maire Aldéoda Losier et la poète québécoise Marie-Claude De Souza ont échangé sur le renforcement du sentiment d’appartenance collective des habitants du Grand Tracadie-Sheila. (catalogue des rencontres 2011, voir page 14 pour Tracadie-Sheila)

Le 4 juin 2015, l’artiste Marie-Claude De Souza est allé à la rencontre de M. Aldéoda Losier (réélu depuis) et Mme Anngy Mallais, coordonnatrice de la Commission consultative de la culture de Tracadie pour livrer un portrait impressionniste de l’impact, presque quatre ans plus tard, du Laboratoire artistique de développement local, un élu-un artiste sur leur communauté.

Le rapport «Un élu-un artiste quatre ans plus tard» 


Voici une copie du rapport « Un élu un artiste quatre ans plus tard » par l'artiste Marie-Claude De Souza.


 

 
Home Info Un élu-un artiste 4 ans plus tard